ce qui prouve, ajouta Albert en riant, que nul n'est prophète en son pays. Eh bien, voilà justement . de quel pays est le comte . quelle langue parletil . quels sont ses moyens d'existence . d'où lui vient son immense fortune . quelle a été cette première partie de sa vie mystérieuse et inconnue qui a répandu sur la seconde cette teinte sombre et misanthropique . sac a main imitation longchamp Voilà, à votre place, ce que je voudrais savoir. Mon cher Franz, reprit Albert, quand en recevant ma lettre vous avez vu que nous avions besoin de l'influence du comte, vous avez été lui dire : «Albert de Morcerf, mon ami, court un danger . aidezmoi à le tirer de ce danger . » n'estce pas . Oui. Alors, vous atil demandé : «Qu'estce que M. Albert de Morcerf . sac cabas imitation longchamp D'où lui vient son nom . d'où lui vient sa fortune . quels sont ses moyens d'existence . quel est son pays . où estil né . » Vous atil demandé tout cela, dites . Non, je l'avoue. sac longchamp pliage moyen beige pas cher XXXVIII. Le rendezvous. 127 Page 131 Le Comte de MonteCristo, Tome II Il est venu, voilà tout. Il m'a tiré des mains de M. Vampa . où, malgré mes apparences pleines de désinvolture, comme vous dites, je faisais fort mauvaise figure, je l'avoue. Eh bien, mon cher, quand en échange d'un pareil service il me demande de faire pour lui ce qu'on fait tous les jours pour le premier prince russe ou italien qui passe par Paris, c'estàdire de le présenter dans le monde, vous voulez que je lui refuse cela .